Jeux de réflexion




Les dames espagnoles et allemandes Les dames espagnoles et allemandes

C’est une variante intermédiaire entre le jeu français et le jeu anglais. On utilise le damier de soixante-quatre cases dont la diagonale noire est orientée nord-est, sud-ouest, mais les pions occupent les cases claires. Le pion se déplace comme dans le jeu anglais, la dame comme dans le jeu français. Il est permis de souffler. Et la prise du maximum des pièces est obligatoire. Les

Savoir plus…


Les dames espagnoles et allemandes Seul contre tous

2 joueurs Matériel: 1 damier, 21 pions. Un seul pion noir est en jeu et doit, pour gagner, réussir à ne pas prendre, comme à qui perd gagne, les vingt pions blancs. Au départ, il occupe la case blanche de son choix sur la dixième rangée tandis que les pions blancs se placent sur les cases blanches des quatre premières rangées (voir fig.). En fait, si

Savoir plus…


diviyan keliya Le diviyan keliya

2 joueurs Matériel: carton, crayon. 26 pions dont 2 plus gros ou d’une couleur différente. Très répandu dans le sud de l’Inde, ce jeu est une variante du bagh-bandi. Il l’agtt ici d’un combat entre deux léopards et vingt-quatre vaches qui se déroule sur un échiquier un peu plus compliqué (voir fig). La méthode de combat, c’est-à-dire les règles de prise et de déplace- ment, sont

Savoir plus…


pallankuli Le pallankuli

2 joueurs Matériel: 1 échiquier spécial, 84 jetons ou cailloux, quelques bâtonnets. Les femmes Tamoul affectionnent particulièrement ce jeu du sud de l’Inde et du Sri Lanka. Les jeux anciens étaient faits d’ivoire ou de bois souvent arvstement décorés. Au Sri Lanka, notamment, on a retrouvé plusieurs jeux de pallankuli creusés dons la pierre à proximité de constructions remontant au IVe siècle avant notre ère. Son échiquier comprend

Savoir plus…


L'halma L’halma

2 ou 4 joueurs Matériel: carton, crayon, 38 ou 52 pions. Ce jeu très amusant remonte seulement à la fin du XIXe siècle. On utilise un damier carré de seize cases de côté. Lorsque la partie se joue à deux, chaque joueur place dix-neuf soldats dans son camp qui est délimité sur le damier (coin à droite de chaque joueur (fig. 1). Pour une

Savoir plus…


Les dames en diagonale Les dames en diagonale

2 joueurs Matériel: 1 jeu de dames anglaises Ce jeu demande un damier de soixante-quatre cases et suit les mêmes règles que les dames anglaises, mais la disposition des pions est diffé- rente (voir fig.).   C’est un jeu très amusant qui demande les mêmes qualités d’attention et de perspicacité que les dames anglaises. La disposition des pions différente, comme nous l’avons dit, introduit un attrait supplémentaire

Savoir plus…


Le wali Le wali

2 joueurs Matériel: carton, crayon, 24 pions de deux sortes différentes (12 + 12). Le wali est une véritable institution locale dans le pays sonraï au Mali occidental. On y joue d’ailleurs sous des noms divers dons de nombreuses régions de l’Afrique. Des compétitions ont lieu entre les champions des différents villages. Certaines familles conservent jalousement des plans du jeu découverts par leurs ancêtres et transmis, de

Savoir plus…


Les dames turques Les dames turques

Entièrement différentes des précédentes, les dames turques se jouent sur un damier de soixante-quatre cases, mais les douze pions de chaque joueur sont posés sur les deuxième et troisième rangées ; ils occupent donc toutes les cases, blanches et noires de chaque rangée (fig. 1). La marche des pièces Le pion avance d’une case horizontalement ou verticalement mais non en diagonale; il ne peut reculer, pas même pour

Savoir plus…


hashami-shogi Le hashami-shogi

2 Joueurs Matériel: carton, crayon, 16 pions de deux couleurs différentes (18 + 18) Ce jeu japonais demande un damier carré de neuf cases de côté et trente-six pions répartis par moitié en deux couleurs différentes. Chaque joueur, assis en face de son adversaire, pose les dix-huit pions de sa couleur sur les deux rangées les plus proches de lui. Le but du jeu est de

Savoir plus…


38 Le go

2 joueurs Matériel: carton, crayon, 361 pions. Le go, wei chi ou wai k’i, est très répandu en Extrême-Orient Inventé, dit-on par l’empereur Yao, fondateur de l’empire chinois, il remonterait à plus de trente siècles. De Chine il passa ensuite en Corée, puis au Japon. Le go gagna bientôt toutes les classes de la société, la noblesse comme le peuple, les religieux comme les militaires. C’est au

Savoir plus…