La chandelle

La chandelle

8 à 20 joueurs
Matériel: 1 mouchoir

Ce jeu fut très en vogue au XVIIIe siècle; on l’appelait alors le jeu de l’anguille en raison, sons doute, de la manière dont le mouchoir était mulé sur lui-même, comme ce poisson.
Tous les joueurs se tiennent debout en cercle, à l’exception de l’un d’eux qui tient dans sa main le mouchoir roulé en anguille. Il court à l’extérieur du cercle pour déposer discrètement son « anguille » derrière un joueur.
Dès que celui-ci s’en aperçoit, il ramasse le mouchoir et poursuit son
camarade qui se dépêche d’accomplir un tour pour prendre la place laissée libre dans le cercle. Si le premier coureur parvient à cette place sans être touché par son poursuivant, ce dernier garde le mouchoir pour le déposer à son tour derrière un joueur. Si le poursuivant parvient à toucher le premier coureur avant qu’il ne parvienne à la place laissée libre, celui-ci reprend le mouchoir pour le déposer à nouveau derrière un joueur.
Mais si le joueur derrière qui a été déposé le mouchoir ne s’est aperçu de rien et ne quitte pu sa place avant que son camarade ait accompli un tour de cercle, celui-ci remet la main sur lui et dit : a Chandelle ‘ ». L’étourdi va au centre du cercle sous les moqueries de ses camarade» et le coureur recommence un nouveau tour. Il n’est pas interdit de jeter le mouchoir derrière la chandelle qui devra quitter son poste, mouchoir en main, pour rattraper le coureur Si elle y parvient, elle reprend sa place dans le cercle et le coureur garde son rôle. Si elle ne peut l’atteindre avant qu’il ait occupé la place libre dans le cercle, elle devient le coureur.

Mais si elle n’a pas quitté sa place avant que son camarade ait accompli un tour, elle est déclarée « double chandelle » et condamnée a lever un bras. Si elle pousse plus loin l’étourdene. elle pourra être « triple chandelle » et devra lever les deux bras « et même quadruple chandelle », ce qui l’obligera a se tenir à cloche-pied tout en gardant les deux bras en l’air; mais ce cas extrême se produit bien rarement!

Commentaires