La lettre du traître

NB_06_Rebecca_Hooper.jpg

10 à 14 joueurs

Le jeu se déroulera de préférence dans un bois où l’on pourra ramasser de petites pommes de pin. Les joueurs se répartissent en deux camps égaux, les Cheyennes et les Sioux. Les premiers prennent place d’un côté du bois et les seconds de l’autre côté.
Dans le camp des Sioux se trouve un traître qui a convenu avec les
Cheyennes de déposer dans le creux d’un arbre marqué d’une certaine façon (morceau de laine ou de ficelle accroché, trois cailloux disposés en triangle au pied de l’arbre, par exemple) une lettre donnant d’importants renseignements sur les positions de son propre camp.
Sans être vu de quiconque, le traître dissimule la lettre dans cet arbre.
11 laisse une trace discrète de son passage (petite branche cassée,
empreinte de chaussure…) pour que les Sioux attentifs aient aussi une
chance de reconnaître l’arbre et y cherchent la lettre.
Quand il rentre dans son camp, sa trahison est découverte. Jugé et
condamné a la prison à perpétuité, il se retire du jeu. Pendant ce temps, chaque joueur se remplit les poches de petites pommes de pin.
Au signal donné par le chef de troupe ou l’arbitre, les Sioux s’efforcent de récupérer la lettre tandis que les Cheyennes cherchent a s’en emparer. Pour y parvenir, les joueurs tentent d’abattre leurs ennemis en les atteignant avec une pomme de pin.Tout joueur touché par un projectile ennemi est tué et se retire du jeu.
Chaque camp perd un point par joueur éliminé. Celui qui aura réussi à
s’emparer de la lettre gagne 5 points. Le vainqueur est naturellement le camp qui a gagné le plus de points (ou qui a le moins de points négatifs).

Commentaires