La lyonnaise

lyonnaise - La lyonnaise

2,4,6 ou 8 joueurs
Matériel: 1 jeu de boules réglementaires

Elle naquit comme son nom l’indique, dam la région de Lyon et se pratique surtout dans h vaëée du Rhône et l’Itaée du Nord.
C’est un jeu qui demande beaucoup d’adresse, du coup d’oeil, des nerfs solides et un entraînement régulier.

La préparation du jeu
Le terrain, délimité par des raies tracées sur le sol ou des planches de
15 à 20 centimètres de hauteur, mesure 27.50 métrés sur 2,50 métrés à 4 mètres; c’est le cadre En outre, les loueurs peuvent, à chaque extrémité, prendre leur élan sur 7,50 mètre.2

Les joueurs disposent de trois ou quatre boules chacun, s’ils jouent à
deux ou à deux équipes de deux fdouWette). et de deux boules s’ils
jouent à deux équipe de trois (tnplette) ou de quatre (quadrette).
Les boules non jouées sont déposées sur le sol à un endroit déterminé pour permettre aux joueurs de les compter facilement.

Le déroulement du coup
Placé derrière la raie pied de jeu. l’un des membres de l’équipe désignée par le sort lance le but (boule plus petite que les autres) qui doit s’immobiliser dans la zone située entre 12,50 mètres et 17.50 mètres de la raie de départ.
S’il n’a pas réussi au second essai, son adversaire choisit l’emplacement du but à 50 cm au moins a l’intérieur de cette zone.
Le premier pointe alors une boule et son adversaire joue à son tour en
pointant ou en Orant (voir plus loin).
Par la suite, l’équipe qui ne tient pas le pomt (qui ne possède pas la boule la plus proche du but) commue à jouer tant qu’elle ne l’a pas repris ou jusqu’à ce que toutes ses boules soient en jeu.
Si les deux équipes se trouvent à égale distance du but. celle qui vient
d’égaliser joue de nouveau, puis alterne avec son adversaire jusqu’à ce que l’un d’eux modifie la situation en sa faveur. Si elles n’y parviennent pas avant que toutes les boules soient jouées, le coup est annulé.
Si une seule des équipes conserve encore des boules, elle doit les
envoyer, même si elle tient le point à 6 mètres au moins de la raie pied
de jeu (pour être obligée de courir le risque de détruire son jeu).
A la fin du coup, chaque boule plus proche du but que la meilleure de
l’adversaire rapporte I point à son équipe qui effectue ensuite le nouveau jet de but
Le coup suivant se joue dans le sens inverse du précédent (retour).
Annulation du but
Le but est annulé:
1. lorsqu’il est lancé par un joueur en dehors des limites prescrites;
2. si. projeté par une boule, il dépasse ou touche les limites du cadre;
3. s’il revient en avant de la première ligne de la zone où il a été placé
(c’est-à-dire s’il revient à moins de 12.50 mètres de la raie pied de jeu).
Mais il est remis en place s’il est projeté à plus de 1.50 mètre et c’est la boule responsable qui est annulée.
Le jeu est alors interrompu et l’équipe qui avait précédemment projeté le but le lance à nouveau.
Si les deux camps possèdent encore des boules non jouées, le jeu
reprend dans le même sens (aller) Sinon, il reprend en sens inverse
(retour).
L’emplacement d’une boule doit être marqué immédiatement par son propriétaire qui trace, a l’aide d’une baguette, un angle droit au sommet duquel se trouve la boule. La position du but est signalée de la même façon par l’équipe qui l’a lancé ou placé et. s’il a été déplacé, par l’équipe qui tient le point.

Pointer et tirer
Comme à la pétanque, powrer une boule, c’est la lancer de manière à la faire rouler pour l’amener le plus près possible du but, qu’elle entraîne ou non d’autres boules par son passage. La première boule est obligatoirement pointée.
Une boule pointée est annulée si elle s’arrête a plus de deux mètres en deçà ou au-delà de la zone où se trouve le but (donc à moins de
I0,50 mètres ou à plus de 19.50 mètres de la raie pied de jeu).
La boule annulée est retirée du jeu par un des membres de l’équipe à
laquelle elle appartient.
Les objets déplacés par une boule annulée qui revient en jeu sont remis dans leur position primitive.
Tirer consiste à essayer de frapper directement le but ou une boule pour la déplacer.
Le joueur doit désigner l’objet qu’il a l’intention de tirer. L’adversaire
trace alors un arc de cercle de 15 à 25 centimètres à 50 centimètres en avant et en arrière de l’objet désigné et en avant seulement de tous ceux qui se trouvent dans un rayon de 50 centimètres de l’objet.
Le coup n’est valable que si le joueur frappe un objet quelconque dans ce rayon. Sinon, la boule tireuse est annulée (donc retirée du jeu) et les autres remises en place, sauf acceptation par l’adversaire de la nouvelle situation.
Le carreau est un tir particulièrement difficile : la boule tireuse prend la place de l’objet qu’elle a chassé.

La règle de l’avantage
Lorsque te coup est irregulier, l’adversaire applique ou non la règle de
l’avantage; c’est-à-dire qu’il a le choix entre l’acceptation ou le refus de la nouvelle situation
S’il la refuse, les objets déranges sont remis à leur place antérieure.

Dans l’un et l’autre cas. le sort de la boule jouée varie selon les circonstances énumérées ci-après.
– La boule, tirée ou pointée, est annulée: comme nous l’avons vu pré-
cédemment, elle est retirée du jeu.
– La boule parcourt plus de 1.50 mètre après avoir projeté un objet à
moins de 1,50 mètre (seules sont prises en considération les distances parcourues à l’intérieur du cadre, jusqu’au point éventuel de sortie): dans ce cas, elle reste toujours en place.
– La boule projette des objets à plus de 1.50 mètre : l’adversaire a le
choix de l’annuler ou de la laisser en place.
– La boule demeure collée aux objets qu’elle a entraînés et qui se perdent: les objets collés sont soit annulés, soit remis en place, au gré de l’adversaire; mais la boule fautive est toujours annulée.

La fin de la partie
Le tète-à-tête et les doublettes se jouent en 15 points; les triplettes et les quadrettes en 13 points.

Commentaires

dessin facile, pendu, dessin facile a reproduire, chanson bébé, crayon de couleur.