La mère Garuche

mère Garuche

10 à 20 joueurs
Matériel: 1 foulard ou mouchoir

Au Moyen Age, on pratiquait encore ce jeu qui avait pris le nom de diable boiteux, le boiteux, à cette époque, étant supposé incarner le diable toujours à l’affût d’hommes en perdition.

Le mot garuche vient sans doute du verbe se garer puisque les joueurs doit vent se préserver des coups de la Mère. Il s’applique d’ailleurs aussi bien au joueur qui tient ce rôle qu’à l’instrument, c’est-à-dire au mouchoir.

La version ancienne
La Mère Garuche, désignée par le sort, occupe un refuge de 3 mètres
sur 3.
Munie d’un mouchoir roulé en anguille.elle ouvre le jeu en criant: « La Mère Garuche sort du camp. » Elle s’avance à cloche-pied et lance sa garuche sur un joueur (elle peut changer de pied tous les dix pas environ).
Si elle le manque, elle ramasse sa garuche et rentre rapidement dans son camp, poursuivie par les autres joueurs qui tentent de la frapper avec leurs garuches. Mais gare aux imprudents, car elle en ressort aussitôt pour relancer sa garuche contre l’un d’eux!
Le joueur touché devient son enfant ;elle l’emmène dans son refuge, toujours sous les coups de garuche des autres joueurs. Ils quittent ensemble le camp sans oublier de crier à chaque fois : « La Mère Garuche sort du camp. »
Lorsqu’elle a moins de six enfants, chacun d’eux sort avec elle à tour de rôle. A partir de six, ils sortent les uns après les autres, par groupes de deux en se tenant par la main, mais un seul sur les deux lance la garuche.
La partie est terminée lorsque tous les joueurs ont été touchés ; le dernier pris devient la Mère Garuche.

Le jeu moderne
Aujourd’hui, on joue généralement sur un terrain d’environ 25 mètres sur 15. La Mère Garuche se déplace sur ses deux pieds et frappe les joueurs avec le mouchoir qu’elle garde en main.
Tous les enfants donnent la main à la Mère Garuche.
Un joueur est pris, même s’il n’a pas été touché, lorsqu’il pénètre dans
le refuge, sort des limites du terrain, frappe la Mère Garuche ou l’un de ses enfants avant que la chaîne soit rompue ou que l’un de ses compagnons ait été touché.

 

Commentaires