L’attaque des nombres

Lattaque des nombres - L'attaque des nombres

20 a 40 joueurs
Matériel: bristol, marqueur noir, autant d’épingles et de chapeaux d’éclaireurs que de joueurs.

Chaque éclaireur épingle sur son chapeau un bristol portant un nombre de trois chiffres. Pour être lisibles à 100 mètres, les chiffres doivent avoir au moins 8 centimètres de haut
Les joueurs se répartissent de la façon suivante:
– l’un d’eux sera l’arbitre;
– les deux tiers ou les trois quarts des autres joueurs vont se placer à
300 mètres du camp; ils devront s’en approcher sans être vus des défenseurs, en rampant ou en se dissimulant derrière arbres, buissons ou rochers;
– les loueurs du dernier tiers ou quart restent pour défendre le camp
et se cachent pour ne pas être vus des assaillants dont ils observent les mouvements.
Plus les assaillants s’approchent du but, plus ils doivent être prudents: rester très peu de temps à découvert, se tenir accroupis et regarder sur le côté et non au-dessus d’un buisson ou d’un rocher, car ils n’ont pas le droit, bien entendu, d’enlever ou de retourner leur chapeau, ni de cacher leur numéro avec la main.

Les défenseurs du camp disent tout haut les numéros des assaillants
qu’ils peuvent lire et l’arbitre en prend note.
Lorsque les deux équipes ne sont plus séparées que de 50 mètres, l’arbitre appelle les noms de ceux dont les numéros ont été donnés; ceux-ci se retirent du jeu car ils sont maintenant hors de combat
Lorsque le chef des assaillants estime qu’il n’est plus possible d’avancer sans être vu. il donne l’ordre à ses équipiers de charger. Les assaillants se précipitent alors pour franchir le plus rapidement possible l’espace qui les sépare encore du camp, tandis que les défenseurs citent tous les numéros qu’ils peuvent voir.
Ensuite, on inverse les rôles. La victoire revient à l’équipe qui a pris le
plus grand nombre d’assaillants (ou qui en a perdu le moins, ce qui
revient au même).

Commentaires

dessin facile, pendu, dessin facile a reproduire, chanson bébé, crayon de couleur.