Le ballon prisonnier

ballon prisonnier - Le ballon prisonnier

10 à 20 joueurs
Matériel: 1 ballon, 1 craie.

Les joueurs se répartissent en deux camps.
Le terrain de jeu est un rectangle d’environ 8 mètres sur 20. Une raie
au milieu de la longueur le partage en deux rectangles égaux. A l’arrière de chaque camp, une zone de 2 mètres sur 8 est réservée à la prison du camp adverse.
Un joueur de chaque camp se place de part et d’autre de la ligne centrale, tandis qu’un troisième lance le ballon en l’air. L’engagement de la partie revient à celui qui. en sautant, parvient à renvoyer le ballon dans son camp.
Le jeu consiste à faire prisonniers tous les adversaires. Un joueur est prisonnier lorsque le ballon, lancé par un adversaire, le touche avant de tomber a terre. Si le ballon touche deux joueurs avant de tomber, tous les deux sont prisonniers: mais si le second parvient à bloquer le ballon, ils sont libres tous les deux.
Le prisonnier se rend a l’arriére du camp adverse II peut se libérer
lorsque, après avoir attrape ou ramassé le ballon dans sa prison, il touche un adversaire qui est fait prisonnier.
Le joueur qui bloque le ballon n’est pas prisonnier; cela lui permet au
contraire de viser plus vite un adversaire.

Au début de la partie, une équipe a souvent intérêt a avoir un prison-
nier « volontaire » pour prendre l’adversaire entre « deux feux ». Mais
lorsqu’un camp a plusieurs prisonniers, il doit songer à envoyer le ballon directement dans sa prison en le lançant largement au-dessus du camp adverse, afin que ses prisonniers se libèrent au plus vite.
Il y a faute lorsqu’une équipe envoie le ballon hors des limites du terrain ou lorsqu’un joueur franchit la ligne centrale. Le ballon est alors remis à l’un des membres du camp adverse.
La partie est terminée lorsqu’un camp a réussi à faire prisonniers tous
les équipiers du camp adverse.

Commentaires

dessin facile, pendu, dessin facile a reproduire, chanson bébé, crayon de couleur.