Le mughal pathan

mughal pathan

2 joueurs
Matériel: carton, crayon.

32 pions dont la moitié d’une couleur différente
Le nom de ce feu viendrait des guerres que se livrèrent, au Bengale, Mogols et Pathans au cours du XVIe siècle.

Le diagramme du jeu comporte trente-sept intersections.
Chaque joueur reçoit seize pions, différents de ceux de son adversaire
et les dispose sur les intersections en laissant libre la case centrale (voir figure ci-dessous).

18

Le but du jeu est la capture de tous les pions de l’adversaire qui s’opère, comme dans le jeu de dames, en sautant en ligne droite par-dessus un pion pour se poser sur le point situé immédiatement après, qui doit être libre.
Un pion peut effectuer plusieurs prises en un seul coup si la disposition du jeu s’y prête, soit en continuant son parcours en ligne droite, soit en pivotant d’un quart de tour sur les cases où il se pose.
Les pions se déplacent d’un pion a un autre sur les lignes horizontales, verticales ou en diagonale, en avant ou en arrière.
La capture est obligatoire.

Commentaires